[ZOOM] 2018 : Bilan d’une année record pour l’immobilier ancien

956 000 logements anciens vendus à la fin de septembre 2018, tel est le constat de la dernière étude publiée par les notaires de France. Un chiffre en hausse par rapport à l’année dernière. Décryptage.

Une augmentation à la fois des ventes et des prix

Avec 8000 ventes de logements anciens en plus pour l’année 2018, la hausse du volume de transactions immobilières en France est de +0,8% sur un an (948 000 fin septembre 2017). Pour les villes de Province, celle-ci s’élève même à +1,5%, avec 780 600 ventes enregistrées.

Cette augmentation s’accompagne toutefois d’une hausse des prix, estimée à +3,4% pour les appartements et +2,6% pour les maisons entre le troisième trimestre 2017 et le troisième trimestre 2018 en Province.

Prix des appartements anciens

Les prix au m2 médian pour les appartements anciens varient considérablement d’une ville à l’autre, allant de 860€ pour Saint-Etienne à 4250€ pour Bordeaux, soit 3390€ d’écart. Source : Notaires de France.

Focus sur la région Sud-Ouest : une superficie différente à Toulouse et Bordeaux pour un budget similaire

Selon l’étude des notaires, avec un budget de 150 000€, il est possible d’acquérir un T3 dans la Ville rose, d’une superficie de près de 58m2. À Bordeaux, pour la même somme, un acquéreur peut espérer acheter un T2 d’un peu plus de 35m2. Une différence qui s’explique notamment par un prix au m2 médian plus élevé dans la capitale girondine (+1650€ par rapport à Toulouse).

Bordeaux : une tendance à la hausse

Sur 1 an, Bordeaux a battu tous les records avec une hausse de +18,6% du prix de ses appartements anciens, ce qui fait d’elle la ville la plus chère de Province, juste devant Lyon et Nice. En ce qui concerne le prix de vente médian des maisons, la commune arrive 4ème au classement (+7,3%).

Toulouse : vers une stabilisation des prix

Enregistrant une hausse de +0,5% pour le prix des appartements anciens, la capitale de l’Occitanie reste stable avec un prix médian au m2 de 2600€. Le marché des maisons anciennes suit aussi globalement la même tendance, avec une légère augmentation de +1,6%, soit un prix de vente moyen estimé à 280 000€.

Prix des maisons anciennes

L’écart de prix entre Bordeaux et Toulouse pour la vente d’une maison ancienne est estimée à 42 000€. Source : Notaires de France.

Contactez-nous

Un conseiller vous rappelle

Civilité* MmeMr