Primo-accédants : tout ce que vous devez savoir avant d’acheter

Bien souvent, devenir propriétaire de son premier bien immobilier, que ce soit en résidence principale ou locative, est pour beaucoup le projet d’une vie ! C’est pourquoi il est important de ne pas se lancer tête baissée. Découvrez ci-après l’essentiel à retenir lorsque l’on devient primo-accédant.

Qu’implique le statut de primo-accédant ?

Lorsque l’on souhaite acheter son premier bien immobilier, le statut de primo-accédant est perçu un peu comme le Saint-Graal et pour cause ! Ce fameux statut vous ouvre les portes de conditions privilégiées que nous vous détaillons un peu plus loin. Attention, pour autant, ce statut n’est pas offert à tout le monde sans condition, bien au contraire.

Un primo-accédant, qu’est-ce que c’est ?

Vous l’avez compris, être primo-accédant ne signifie pas simplement ” acheteur de son premier bien immobilier “. Pour pouvoir prétendre à ce statut, il est impératif de répondre à plusieurs conditions :

  • Acheter votre premier bien immobilier au titre de résidence principale.
  • Ne pas avoir été propriétaire de votre résidence principale durant les deux années précédant l’achat (si vous achetez à deux, cette condition doit être remplie par les deux parties signataires).
  • Si vous avez été locataire de votre résidence principale durant les deux années avant l’achat, vous pouvez également prétendre à ce statut.

Les avantages en tant que primo-accédant

Le fait d’être considéré comme primo-accédant vous octroie donc la possibilité de profiter de nombreux avantages comme par exemple :

  • Une TVA réduite (5.5%) dans le cadre d’un achat immobilier neuf en zone ANRU.
  • Exonération de la taxe foncière dans certains territoires pendant les deux premières années (sous certaines conditions et d’effectuer une déclaration au service des impôts fonciers).
  • Des aides financières de certaines collectivités locales à vérifier sur le site de l’ADIL.

N’hésitez pas à faire appel aux conseils de nos experts qui sauront vous épauler et vous accompagner dans votre projet d’accession à la propriété.

Primo-accédant : de quels prêts pouvez-vous bénéficier ?

Selon votre profil d’emprunteur et le projet que vous souhaitez réaliser, vous allez pouvoir prétendre à certains prêts proposés avec des conditions très intéressantes.

Le PTZ

Valable, partout en France, il s’adresse à des ménages aux revenus moyens ou faibles. Le prêt à taux zéro peut vous aider à financer jusqu’à 40 % de votre projet immobilier sans intérêt tout en bénéficiant d’un différé de remboursement.

Attention, vous pouvez être considéré comme primo-accédant et ne pas pouvoir bénéficier de ce prêt, car il existe des conditions de ressources fixées.

Le Prêt accession

Ce prêt permet le financement d’un achat dans le neuf (VEFA ou PSLA) ou la construction de votre bien jusqu’à 40 000 €, à taux fixe de 0.5 % et dans la limite de 25 ans (cumulable avec un PTZ ou un PAS). Seuls les salariés cotisant à Action Logement peuvent y accéder.

Le PAS

Le Prêt Accession Sociale est destiné aux ménages aux revenus modestes. Il permet le financement de 100 % du coût de votre achat avec un prêt allant jusqu’à 30 ans, cumulable avec un PTZ ou un Prêt accession. Il ne peut être souscrit qu’auprès d’un établissement financier qui a signé une convention avec l’État.

Le PC

À la différence des prêts ci-dessus, le Prêt Conventionné est accordé sans condition de revenus. Les emprunteurs auront ainsi accès à un crédit avec un taux d’intérêt plafonné pour leur logement.

Le PSLA

Le Prêt Social Location Accession, soumis à des plafonds réglementaires offre aux emprunteurs un taux de TVA moindre, un prix de vente minoré d’1 % par année de location dans le cas d’un achat, 15 ans d’exonération de taxe foncière et des frais de notaire réduits.

En savoir plus

Contactez-nous

Un conseiller vous rappelle

    Civilité* MmeMr