[ZOOM] Investissement locatif : quel profil pour quel bien immobilier ?

Selon une dernière étude du Crédit Foncier, le marché de l’investissement locatif n’a cessé de progresser ces trois dernières années en France. Entre 2014 et 2017, le nombre d’opérations d’investissement locatif financées par un prêt immobilier a augmenté de 23 % dans le neuf, et de 55 % dans l’ancien. Au total, 7,6% des ménages sont propriétaires de leur bien en location (source Insee). Mais qui sont-ils et où investissent-ils ? Le point sur les chiffres.

Quel est le profil des investisseurs immobiliers ?

Dans 35% des cas, l’investisseur a entre 40 et 50 ans, et pour 33% des cas plus de 50 ans. Les personnes âgées entre 30 et 40 ans représentent 27% des investisseurs, loin devant les moins de 30 ans (5%).

Concernant leur situation familiale, 72% sont en couple (53% mariés, 13% pacsés et 6% en union libre), 19% sont célibataires, et 9% divorcés, séparés ou veufs.

Si on établit une moyenne, le profil type de l’investisseur dans l’immobilier locatif est âgé de 45 ans, vit en couple, et dispose d’un revenu moyen annuel de 71 100 euros.

Quels sont les types de biens achetés pour un investissement locatif ?

Dans 92% des cas, ce sont les appartements qui sont privilégiés par les investisseurs, contre seulement 8% de maisons. Les typologies T2 représentent 41% des acquisitions, suivi des T3 (27%), T1 (19%) et T4 (5%). En moyenne, le bien le plus plébiscité est un deux pièces et a une superficie de 45m2.

Concernant le coût médian d’un achat immobilier pour un investissement, il s’élève à 170 000€, c’est un peu moins qu’en 2017, où il était de 5000€ plus cher.

Immobilier neuf vs immobilier ancien : des motivations différentes

Pour un investissement locatif dans le neuf, il se fait en majorité dans une ville ou une région différente du domicile de l’investisseur (57% des cas). La première des motivations est d’ordre fiscale, notamment avec la réduction d’impôt proposée par la loi Pinel (pour 71% des investisseurs), s’ensuit la volonté de se constituer un patrimoine (48%) et de préparer sa retraite (40%). Plus de la moitié d’entre eux (56%) envisagent même de mettre leur bien immobilier en vente par la suite, dans l’objectif d’en dégager une plus-value.

Concernant un investissement locatif dans l’ancien, il a majoritairement lieu à proximité du domicile de l’investisseur (dans 67% des cas). À la différence d’un achat dans le neuf, la première motivation est celle d’obtenir des revenus complémentaires pour sa retraite, suivi de près par le désir de se constituer un patrimoine (63%). Contrairement aux investisseurs dans l’immobilier neuf, seulement un peu plus d’un tiers (32%) souhaite revendre son bien à l’avenir.

L’Occitanie en tête des régions pour investir

Concentrant 27% des opérations, l’Occitanie est la première région en investissement locatif, c’est 5% de plus qu’en 2010. Un engouement qui se traduit notamment par la présence de deux grandes villes étudiantes, Montpellier et Toulouse, disposant d’un fort potentiel locatif. Retrouvez à ce propos tous nos conseils en gestion locative dans la Ville rose.

Une activité perturbée

Du 29 octobre au 14 novembre 2018

La migration des données d’un logiciel métier à un autre pourra entraîner des perturbations et des retards de traitement.
Nous espérons compter sur votre compréhension et nous vous prions dès à présent d’accepter nos excuses pour les éventuels désagréments à venir.

Contactez-nous

Un conseiller vous rappelle

Civilité* MmeMr