Les étapes d’un achat immobilier

Vous avez pour projet de devenir propriétaire prochainement ? L’achat d’un bien immobilier n’est pas une mince affaire  ! Afin de vous aider dans vos démarches, découvrez 6 étapes clés qui vous permettront d’accéder à la propriété en toute tranquillité.

Définir votre projet

Avant de débuter vos recherches, vous devez vous poser quelques questions essentielles sur les critères du bien que vous souhaitez acquérir. Vous pouvez dans un premier temps définir un périmètre de localisation, en fonction de la proximité avec votre travail, l’école de vos enfants, l’accès aux axes routiers et transports en commun. Une fois l’emplacement défini, n’hésitez pas à établir une liste dans laquelle vous établissez :

  • Le nombre de pièces
  • La surface minimale
  • La présence d’une terrasse ou d’un balcon
  • La présence d’un parking, d’un garage ou d’une cave
  • L’étage recherché s’il s’agit d’un appartement
  • La réalisation de travaux

Effectuer les visites

Une fois vos critères de recherche établis et votre budget fixé, place aux visites ! N’hésitez pas à visiter le bien immobilier qui vous plaît à différentes heures de la journée et jours de la semaine, pour mieux juger de son état mais aussi vous faire une idée sur le quartier et le voisinage.

Voici quelques éléments à vérifier lors d’une visite :

  • L’environnement extérieur
  • Les commerces de proximité
  • Les transports en commun
  • Les écoles
  • Le stationnement
  • Les nuisances sonores
  • La présence de vis-à-vis
  • La surface du bien et de chaque pièce
  • L’agencement des pièces
  • Le type de fondations
  • L’isolation thermique et sonore
  • L’état des fenêtres et des portes
  • L’état des murs et des toitures : humidité, fissures, moisissures
  • La luminosité globale des pièces
  • L’orientation du logement
  • Les diagnostics immobiliers
  • La solution de chauffage : électrique ou au gaz, chauffage au sol, type de radiateur
  • L’état de l’installation électrique et sa conformité aux normes en vigueur
  • L’emplacement des prises électriques, prises téléphoniques ou interrupteurs
  • L’état des plomberies
  • Le débit de l’eau
  • La présence de rangements

Proposer une offre d’achat

L’offre d’achat est la proposition que vous faites au propriétaire pour réserver votre bien immobilier. Celle-ci se fait par écrit, où vous devez spécifier :

  • Le prix proposé pour l’achat du bien. Ce dernier peut être inférieur ou identique à celui demandé par le vendeur.
  • La date de validité de l’offre d’achat. Le délai est en général d’une ou deux semaines.

Lorsque le vendeur reçoit votre offre, il peut soit l’accepter soit la refuser, soit faire une contre-proposition. S’il l’accepte, vous pouvez prendre rendez-vous chez le notaire pour signer le compromis de vente.

Signer le compromis de vente

La signature du compromis de vente vous engage, vous et le vendeur, à conclure la vente au prix fixé ensemble lors de l’offre d’achat. Au moment de la signature, vous devrez verser un dépôt de garantie, entre 5 et 10% du prix du notaire. Cette somme est par la suite déduite du montant total lors de la signature de l’acte.

À partir de la signature du compromis de vente, vous disposez d’un délai de rétractation de 10 jours. Vous devez tout simplement faire part de votre renoncement par lettre recommandée avec accusé de réception ou par acte huissier. Votre décision n’ayant pas besoin d’être justifiée, vous pourrez récupérer votre dépôt de garantie.

Faire une demande de prêt

Une fois le compromis de vente signé, vous avez 45 jours pour obtenir votre crédit immobilier. Afin d’optimiser vos chances de vous voir accorder votre prêt auprès d’une banque, vous devez constituer un dossier complet, sérieux et faisant preuve de transparence. Veillez par exemple à ne pas être à découvert les six mois précédant votre demande. L’objectif premier est de mettre en confiance votre banquier.

Rappel des pièces justificatives

  • Un justificatif d’identité : passeport ou carte d’identité
  • Justificatifs de votre situation familiale : livret de famille, livret de mariage…
  • Un justificatif de domicile datant de moins de trois mois
  • Trois derniers bulletins de salaire
  • Deux derniers avis d’imposition
  • Trois derniers relevés de compte.
  • Si vous êtes en CDD ou en profession libérale, vous devez prouver que vos revenus sont réguliers, généralement trois ans avant la date de signature de la promesse de vente.

Signer l’acte de vente chez le notaire

La signature de l’acte de vente chez le notaire clôture la vente définitive du logement. Lors de cette dernière étape d’achat, le notaire procède à la lecture de l’acte en présence du vendeur et de l’acheteur. Les deux parties signent ensuite l’acte de vente, s’ensuit la remise des clés.

Contactez-nous

Un conseiller vous rappelle

Civilité* MmeMr