[ZOOM] Avec la baisse des taux, les renégociations repartent à la hausse

Selon les dernières données de la Banque de France concernant les crédits aux particuliers, un quart d’entre eux correspondent à une renégociation des taux pour un prêt immobilier en cours de remboursement. Ce chiffre n’avait pas aussi été élevé depuis mai 2017. Explications.

Un nouveau record de taux bas atteint

La principale raison pour les acquéreurs de vouloir renégocier leur crédit immobilier ? La chute constante des taux ! Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, ils ont atteint un nouveau record pour novembre, s’élevant à 1,12% en moyenne, alors qu’ils étaient de 1,13% en octobre et de 1,43% en janvier.

Autre point notable, cette baisse concerne aussi bien les taux moyens sur 15 ans, que sur 20 ou 25 ans. Quelle que soit la durée de remboursement, tout le monde peut profiter d’une renégociation de son prêt immobilier. Elle représente selon les données de la Banque de France 26% des crédits produits en octobre, alors que l’an dernier la part était de 16,4%. Soit une progression de près de 10% en un an.

Quelles sont les conditions pour renégocier un crédit immobilier ?

Renégocier un crédit immobilier permet soit aux acquéreurs de diminuer la durée de remboursement de leur emprunt tout en gardant les mêmes mensualités soit de conserver la durée de leur prêt en réduisant ses mensualités.

Afin qu’une renégociation soit avantageuse, l’écart des taux doit être plus au moins de 1%. Il faut en général la faire dans les premières années du prêt, puisque c’est au début de celui-ci que le remboursement des intérêts est le plus élevé.

Contactez-nous

Un conseiller vous rappelle

Civilité* MmeMr