[CONSEILS] Résidences secondaires : les points à vérifier avant d’acheter

Selon les derniers chiffres de l’Insee, l’Hexagone compte plus de 3,5 millions de résidences secondaires, ce qui représente presque 10% de l’offre de logements. L’Occitanie qui allie mer, montagne et campagne est quant à elle la première région à en recenser le plus (524 400), représentant ainsi 16% du parc total (source Crédit Foncier, juin 2018). Alors si vous envisagez d’acheter votre second pied à terre, voici quelques précautions à prendre pour profiter au mieux de votre investissement, que ce soit pour vos week-ends ou vacances !

La copropriété

Si vous avez pour projet d’acquérir votre résidence secondaire au sein d’un immeuble, un des premiers éléments à vérifier est le règlement de copropriété. Il vous indiquera quelles sont les parties communes et les conditions d’utilisation s’y référant. Vous saurez ainsi quelle est la quote-part du bien qui vous intéresse au sein des parties communes, ainsi que les charges à prévoir (ascenseur, espaces verts, entretien).

N’hésitez pas non plus à demander les procès verbaux des assemblées de copropriétaires de ces trois dernières années afin de vous informer du fonctionnement de la copropriété, des travaux en cours ou à venir. Le carnet d’entretien de l’immeuble, tenu à jour par le syndic, mentionne les travaux importants réalisés ou votés ainsi que tous les contrats en cours. Le certificat du syndic, demandé par le notaire est lui aussi très utile puisqu’il vous permettra de connaître la répartition des charges entre vendeurs et acquéreurs.

L’emplacement

Afin de vous assurer de n’avoir aucune mauvaise surprise concernant l’emplacement et l’environnement où vous souhaitez acquérir votre résidence secondaire, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie ou du voisinage sur les projets en cours ou futurs. Par exemple, demandez-leur si la construction de nouveaux lotissements est prévue ou si des nuisances sonores sont à déplorer (voie rapides, aéroport, voie ferrée…).

Les charges fixes

Au même titre qu’une résidence principale, vous devrez vous acquitter chaque année de la taxe foncière et de la taxe d’habitation, auquel il faudra ajouter l’assurance mais également tous les frais liés à l’électricité, au gaz, à l’eau, ou encore à un abonnement téléphonique. Enfin, si vous envisagez d’acheter au sein d’une copropriété, les charges qui y sont liées sont aussi à prévoir dans votre budget.

Les frais d’entretien et de déplacement

Entretenir un bien occupé seulement une partie de l’année s’avère souvent bien plus coûteux qu’on ne pourrait le croire. Ainsi, si vous optez pour une maison avec un grand jardin ou un bien immobilier avec des travaux à prévoir, vous devez penser aux frais qui y seront associés.

Autre facteur à prendre compte, la distance qui vous sépare de votre lieu de villégiature. Plus votre résidence secondaire sera loin de votre résidence principale et plus les coûts pour vous y rendre seront élevés. Les frais d’essence, de péage, de train ou d’avion représentent un coût supplémentaire, à ne pas négliger.

Contactez-nous

Un conseiller vous rappelle

Civilité* MmeMr